La gestion des strongles gastro-intestinaux – 25 novembre 2020

Le kit « strongles » en automne => Une gestion adaptée des strongles dans les deux premières années de vie des bovins s’avère primordiale, l’automne constitue une période de bilan et d’adaptation de son plan antiparasitaire.

Les mouvements chez les ovins – 18 novembre 2020

J’introduis des moutons => Comme dans toutes les espèces, l’introduction d’un nouvel animal présente un risque sanitaire. Chez le mouton, l’éleveur introducteur va s’appuyer sur l’historique de l’élevage d’origine, l’examen des animaux introduits, le billet de garantie conventionnelle ovin et des analyses, avec une grande vigilance par rapport aux parasites.

Les mouvements chez les bovins – 11 novembre 2020

Mouvements d’animaux => La gestion de tous les mouvements d’animaux (introduction, copropriété, retour de pension, de concours ou de marché…), composante essentielle de la biosécurité, reste un axe d’action majeur pour éviter l’introduction de nouvelles maladies dans votre cheptel et est à considérer de manière positive.

Paratuberculose en Creuse – 04 novembre 2020

Paratuberculose bovine => Pour contrer la diffusion de cette maladie au sein d’un élevage, le dépistage généralisé reste pour l’heure la meilleure solution. La campagne 2019-2020 confirme votre mobilisation avec une augmentation du nombre de cheptels en plan et sous apport de garantie.

L’IBR en Creuse – 28 octobre 2020

Eradication de l’IBR => La situation de l’IBR en Creuse continue à évoluer favorablement mais il convient de rester vigilant. Avec la promulgation de la Loi de Santé Animale européenne au printemps 2021, les modalités de dépistage en élevage devraient être modifiées, avec un allègement pour les élevages indemnes.

BVD en Creuse, bilan et perspective – 21 octobre 2020

Eradication de la BVD è  L’arrêté ministériel du 31/07/2019 « fixant des mesures de surveillance et de lutte contre la maladie des muqueuses (BVD) » oblige à la surveillance de tous les troupeaux et à la généralisation de l’assainissement des élevages identifiés comme infectés. Après 3 ans de dépistage sérologique généralisé, la Creuse passe en dépistage virologique de l’ensemble des veaux à la naissance.