«

»

ESPECE CAPRINE

Que faire en cas de problématique
sanitaire dans mon élevage ?

  • Je note et je quantifie
  • Je m’entoure de professionnels
  • Dans le cadre de cette coopération :
    • Nous déterminons la priorité sanitaire de mon élevage
    • Nous identifions les analyses de laboratoire à réaliser
    • Nous définissons les facteurs de risques de mon élevage
  • Nous utilisons la « boîte à outils GDS Creuse »

Kit diagnosticJ’utilise la boîte à outils GDS Creuse

Soutien d’actions spécifiques !

Producteurs fermiers => 50 % de prise en charge sur l’analyse de lait destinée à la fabrication du fromage

Billet de garantie conventionnelle :

  • Discussion => statut sanitaire des animaux
  • Si analyses => 50 % de prise en charge

Ovin avortonAvortements
Pour déterminer l’origine des épisodes abortifs

J’investigue rapidement dès le 3ème avortement, je contacte mon vétérinaire, c’est une obligation, la visite est prise en charge

Des précautions d’utilisation

  • Intervenir dans les 48h
  • Analyser l’avorton, sinon le placenta

Kit diagnostic direct CRSSA

  • Fièvre Q
  • Chlamydiose
  • Toxoplasmose

Le diagnostic direct dans le cadre de la CRSSA (cf. Kit régional diagnostic avortements caprins).

Analyses prises en charge à 75 %

 

Suivi sanitaire des pathologies en élevageQuestionnaire

Référent sanitaire sur le département

  • Centralisation des données
  • Suivi collectif

Visites d’élevage

Lors de cas particuliers ou particulièrement importants, en collaboration avec mon vétérinaire, j’appelle GDS Creuse pour connaître les aides techniques et financières

Visites, prélèvements, analyses prises en charge à 50 %

 

 

 

ThermomètreFormation des éleveurs
Mieux connaître pour être plus efficient

Un investissement en temps vite rentabilisé

Eleveur infirmier de son élevage 2 journées

  • Examen de l’animal malade
  • La gestion de ma pharmacie

Je contacte GDS Creuse pour m’inscrire !!!

N’oublions pas que, quelle que soit la situation, le respect des mesures sanitaires de base permet d’éviter 95 % des problèmes sanitaires