Ovins

Section ovine GDS Creuse
Une boîte à outils pour vous accompagner

 

La maîtrise sanitaire collective demande une méthodologie adaptée. Dès l’apparition de situations sanitaires particulières ou particulièrement importantes dans son élevage, il est primordial d’en informer son vétérinaire, son technicien ou nous-mêmes à GDS Creuse. Le recueil collectif et la centralisation des informations permettent d’avoir une vision plus globale et de s’orienter vers un diagnostic plus précis dans le but de pouvoir investiguer et aider les éleveurs avec les différents outils et prises en charge disponibles (mutualisation du coût des analyses). La précocité d’intervention représente un facteur de réussite majeur.

 

 Que faire en cas de problématique sanitaire dans mon élevage ?

 1- Quantifier et noter : une 1ère étape essentielle

  • Le nombre d’animaux concernés
  • Les dates
  • L’évolution au cours de la saison
  • La ou les problématiques rencontrées…

Un plan d’action adapté demande une analyse approfondie basée sur un bilan dont la précision sera fonction des enregistrements à disposition et des commémoratifs recueillis.

 2- S’entourer de professionnels

Mon technicien, mon vétérinaire, GDS Creuse sont à contacter. Notre plan « pathologies émergentes » a pour objectif d’apporter un appui technique et financier à tout élevage confronté à une pathologie particulière ou particulièrement importante (avortements, parasitisme, maladies respiratoires…). Les frais relatifs à cette action pour les visites, prélèvements, analyses… sont pris en charge à hauteur de 50%.

 3- Déterminer la priorité sanitaire de son élevage

La priorité sanitaire du troupeau va déterminer le plan d’action.

 4- Identifier les analyses de laboratoire à réaliser

Les analyses aident à confirmer ou infirmer une hypothèse diagnostique. Elles sont donc à déterminer après l’identification de la priorité sanitaire lors de la visite de mon élevage.

 5- Connaître les facteurs déterminants et favorisants de mon troupeau

La santé (de l’animal ou du troupeau) résulte de l’équilibre fragile entre le statut immunitaire (AC) et la pression infectieuse (germes). Les agents déterminants sont les virus, bactéries ou parasites. Les facteurs favorisants se classent en 5 domaines de risque. Seule cette détermination des facteurs favorisants puis leur correction par des mesures sanitaires et éventuellement médicales (vaccination, chimioprévention, traitements) permettra d’éviter la récurrence de maladies dans mon cheptel.

 6- S’informer et se former

  • Des articles techniques sont consultables sur le site de GDS Creuse ou dans le Berger.
  • Des informations peuvent vous être envoyées par informatique, indiquez-nous vos adresses courriels.
  • Une formation éleveur infirmier va avoir lieu. N’hésitez pas à vous inscrire.

 

Sommaire

I. Le parasitisme interne des ovins

II Les parasites externes :

III. Les avortements chez les ovins

IV. Le Billet de Garantie Conventionnelle

Pour plus de renseignements sur chacun de ces sujets, n’hésitez pas à nous contacter.